Chroniques d'automne 2021

Ici se concentrent les chroniques concernant les partitions de musique classique.

Modérateur : Lopez Noël

Répondre
Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 8474
Inscription : Mer 23 Mars 05 16:39

Chroniques d'automne 2021

Message par Lopez Noël »

3. FIN 11.11
FINZI, Graciane : Barcarolle du souvenir.
La Barcarolle du souvenir, spécialement écrire pour le prestigieux Concours international Long-Thibaud-Crespin de 2001, poursuit la voie explorée dans mon Concerto pour piano et orchestre créé par Jean-Claude Pennetier en 1997. J'avais hésité pendant de longues années à écrire pour cet instrument avant d'avoir trouvé de quelle manière il pouvait entrer en adéquation avec mon propre langage. Cette Barcarolle est riche de nombreuses réminiscences du répertoire pianistique. Son titre fair référence à la Barcarolle opus 60 de Chopin, dont je cite le trille de la réexposition à la route fin de la pièce. C'est une œuvre conçue d'un seul tenant. D'abord rêveuse, elle fait ensuite appel à toutes les ressources de la virtuosité. Puis la réexposition, avec ses nombreux ornements, utilise le principe de la variation pour se perdre dans le souvenir, le rêve, la mémoire de chacun. La Barcarolle du souvenir laisse les nuances (mais non les tempi) au libre choix des interprètes, générant ainsi une variété infinie de couleurs.
Éditions Gérard Billaudot (dis. G. Billaudot) ; G10293B. 12,75 euros.

Image

Du même compositeur :

- Graciane Finzi : L’amour et la vie d’une femme - d’après le groupe de tableaux de M. Denis pour trio à cordes. Création du 28 mars 1995 au Wallraf-Richartz-Museum de Cologne (Allemagne). G10294B. 22,70 euros.

Image

- On frappe à la porte pour harpe celtique. (Collection Anne Ricquebourg). G10295B. 9,03 euros.

Image
Noël Lopez
Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 8474
Inscription : Mer 23 Mars 05 16:39

Re: Chroniques d'automne 2021

Message par Lopez Noël »

3. ESC 11.43
ESCAICH, Thierry : La Folia pour violoncelle solo.
Création du 11 juin 2021 dans le cadre du festival d'Auvers-sur-Oise par Anastasia Kobekina.
Éditions Gérard Billaudot (dsi. G. Billaudot) ; G10167B. 9,03 euros

Image
Noël Lopez
Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 8474
Inscription : Mer 23 Mars 05 16:39

Re: Chroniques d'automne 2021

Message par Lopez Noël »

3. BER 12.41
BERTRAND, Elise : Sonate-Poème opus 11 pour violon et piano. (Collection Renaud Capuçon).
Le rapport entre la "poétique" musicale et la forme que j'emploie dans cette sonate ne sont pas sans rappeler notamment le Poème d'Ernest Chausson et la Sonate-Poème de Charles Tournemire. Karol Szymanowski, l'un de mes compositeurs favoris, a exercé sur moi une influence que j'assume, tant dans le lyrisme que dans l'écriture pour violon au sein de ma Sonate-Poème. Le goût pour le mystère à travers des harmonies complexes et inattendues se mêle chez moi à l'équilibre entre la lumière des aigus au violon et des basses profondes au piano. Étant moi-même violoniste et composant au piano, il m'était donné un accès immédiat à la réalisation instrumentale de ma projection mentale de l' œuvre. En m'incitant à composer ce qu'au violon comme au piano, j'aurais plaisir à jouer, l'instrumentiste en moi venait compléter et façonner la partition au fur et à mesure de son écriture. Première œuvre de mon corpus alliant le violon et le piano, mes deux instruments, la Sonate-­Poème révèle le plus intime de ma personnalité.
Éditions Gérard Billaudot (dis. G. Billaudot) ; G10297B. 22,70 euros.

Image
Noël Lopez
Répondre