chroniques d'août-septembre 2018

Ici se concentrent les chroniques concernant les partitions de musique classique.

Modérateur : Lopez Noël

Répondre
Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » sam. 28 juil. 18 13:02

3. BEE 11.11
BEETHOVEN, Ludwig van : Klaviersonate Nr. 27 e-moll op. 90. Herausgeber Norbert Gertsch, Murray Perahia. Fingersatz Murray Perahia.
« Un critique de l’époque reconnaissait déjà qu’«hormis deux passages, c’est l’une des sonates les plus faciles de Beethoven; mais elle requiert tout le soin imaginable en ce qui concerne l’exécution de passages isolés et pour exprimer l’esprit de l’oeuvre». C’est en effet justement pour cette raison que la Sonate op. 90 de Beethoven est aujourd’hui unanimement appréciée, aussi bien des élèves et des professeurs que des pianistes de concert. Les défis ne manquent pas: les fameuses dixièmes de la main gauche, et, selon les dires d’un contemporain – «sa singularité, les modulations étonnantes et une élaboration des plus étranges, mais tout à fait logique». Les conseils et les doigtés de Murray Perahia apportent le soutien d’une main experte ».
G. Henle Verlag (dis. G. Henle) ; HN283. 8,50 euros.

Image

Aux mêmes éditions :
- Humoreske Ges-dur op. 101 Nr. 7 / Anton Dvorak. Herausgeber Ullrich Scheideler, Christian Schaper. Fingersatz Jacob Leuschner. « Plus d’un pianiste sera surpris en apprenant que la célèbre Humoresque n° 7 est une pièce originale pour piano. En effet, l’irrésistible mélodie, sans nul doute l’une des plus heureuses trouvailles de Dvorák, a fait l’objet d’innombrables arrangements pour les formations les plus variées. Le compositeur n’est l’auteur toutefois que de la version pour piano solo. L’ensemble du cycle des huit Humoresques est également disponible en Henle-Urtextedition (HN 1044). La fine fleur de ce cycle est désormais disponible en édition séparée. En raison, ne serait-ce que de sa difficulté moyenne, cette page est un must pour tout amateur de piano, quel que soit son âge ! ». HN1086. 5 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » sam. 28 juil. 18 13:12

3. LIS 11.11
LISZT, Franz - SCHUMANN, Robert : Frühlingsnacht aus dem Liederkreis op. 39 (Robert Schumann). Herausgeber Annette Oppermann. Vorwort: Mária Eckhardt.
« La «Frühlingsnacht» (Nuit de printemps) de Robert Schumann («Über’m Garten, durch die Lüfte») comptait déjà au XIXe siècle parmi ses lieder les plus populaires. Franz Liszt en fit un arrangement pour piano dont les quelque 70 mesures s’imposent comme un véritable morceau de concert – et dont les accords en triolets exigent de la part du pianiste beaucoup d’endurance. Cela n’entrava cependant en rien la diffusion de l’œuvre: la première édition parue en 1872 fut rééditée à plusieurs reprises du vivant de Liszt. En 1895 parut même une nouvelle gravure. Avec ses nombreuses indications d’exécution, plusieurs ossias et une reproduction du texte du poème au-dessus de la partition de piano, l’arrangement de Liszt posait de son temps, comme aujourd’hui, de grands défis au graveur, que la présente édition Henle-Urtext a relevés avec plaisir ».
G. Henle Verlag (dis. G. Henle) ; HN1204. 7 euros.

Image

Aux mêmes éditions :
- Valse romantique / Claude Debussy. Herausgeber Ernst-Günter Heinemann. Fingersatz Hans-Martin Theopold. « Debussy, encore à la recherche de son style personnel, composa dans sa jeunesse une série de pièces pour piano assez brèves. Il eut recours à des genres traditionnels comme la ballade, la mazurka, le nocturne ou la valse, mais ne les utilisant en général qu’une seule fois, comme s’il voulait simplement s’y essayer. C’est ainsi que vit le jour la «Valse romantique» qui parut en 1891 chez l’éditeur parisien Choudens, et fut ainsi composée à la même époque que deux autres célèbres œuvres pour piano: les «Deux Arabesques» et la «Suite bergamasque». D’un degré de difficulté moyen, cette charmante valse est une pièce idéale pour l’enseignement ou pour une exécution en récital. Celui auquel cette édition séparée aura donné de l’appétit trouvera dans le recueil «Debussy Pièces pour piano» (HN 404) de nombreuses autres de ces compositions pour piano, assez brèves et pas trop difficiles ». HN1156. 5 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » sam. 28 juil. 18 13:21

3. FAL 19.11
FALLA, Manuel de : Nächte in spanischen Gärten für Klavier und Orchester. (Nuits dans les jardins d'Espagne pour piano et orchestre). Herausgeber Ullrich Scheideler. Klavierauszug Johannes Umbreit. Fingersatz Yuja Wang.
« La «Frühlingsnacht» (Nuit de printemps) de Robert Schumann («Über’m Garten, durch die Lüfte») comptait déjà au XIXe siècle parmi ses lieder les plus populaires. Franz Liszt en fit un arrangement pour piano dont les quelque 70 mesures s’imposent comme un véritable morceau de concert – et dont les accords en triolets exigent de la part du pianiste beaucoup d’endurance. Cela n’entrava cependant en rien la diffusion de l’œuvre: la première édition parue en 1872 fut rééditée à plusieurs reprises du vivant de Liszt. En 1895 parut même une nouvelle gravure. Avec ses nombreuses indications d’exécution, plusieurs ossias et une reproduction du texte du poème au-dessus de la partition de piano, l’arrangement de Liszt posait de son temps, comme aujourd’hui, de grands défis au graveur, que la présente édition Henle-Urtext a relevés avec plaisir ».
G. Henle Verlag (dis. G. Henle) ; HN1450. 24,50 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » sam. 28 juil. 18 13:34

3. BER 31
BERLIOZ, Hector : Nuits d’été : six mélodies sur des poèmes de Théophile Gautier. Version for mezzo-soprano and wind quintet by Henk de Vlieger (2008) based on the original version for mezzo-soprano and piano (1841).
« Cet arrangement du célèbre cycle de chansons de Berlioz a été commandé en 2008 par un ensemble néerlandais. L’arrangeur Henk de Vlieger s’est fait un devoir de retransmettre le caractère intime de ces six pièces. Le hautbois d’amour, le cor anglais et la clarinette basse confèrent à chaque chanson une couleur spécifique. Le résultat est si convaincant que de Vlieger s’est demandé « pourquoi Berlioz n’avait pas pensé lui-même à une telle Instrumentation ».
Éditions Schott (dis. Schott) ; ED22719. 49 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » mer. 22 août 18 16:20

3. FRA 11.31
FRANCK, Cesar : L’œuvre intégrale pour orgue et harmonium : volume 1, premières œuvres d’orgue – Edited by Christiane Strucken-Paland.
Bärenreiter Verlag (dis. Bärenreiter) ; BA9291 : 29,95 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » mer. 22 août 18 16:28

3. BRA 11.11
BRAHMS, Johannes : Zwei Rhapsodien für Klavier op. 79. Herausgeber Christian Köhn.
Les Deux Rhapsodies de l’opus 79, composées par Brahms à l’âge de 46 ans dans sa résidence d’été, font partie des œuvres de « maturité » du compositeur mais rappellent par leur style ses compositions des jeunes années. Ces œuvres n’ont pas les caractéristiques habituelles des rhapsodies. Ce titre n’est en fait pas le titre original voulu par Brahms qui préférait Klavierstücke. C’est Elisabeth von Herzogenberg, son amie compositrice à qui il a dédié ces pièces, qui lui a suggéré de changer l’intitulé de celles-ci.
Bärenreiter Verlag (dis. Bärenrenter) ; BA9614 : 9,50 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » mer. 22 août 18 16:34

3. DVO 24-08
DVORAK, Anton : Symphonie Nr. 8 G-Dur op. 88. Herausgeber Jonathan Del Mar.
La Symphonie n° 8 en sol majeur, « Tchécoslovaque », B. 163, opus 88, du compositeur tchèque Antonín Dvořák fut écrite entre septembre et novembre 1889 puis créée le 2 février 1890 à Prague. Proche des inspirations populaires, elle témoigne pour l’essentiel d’une atmosphère allégée et rassérénante, celle-là même dont Dvořák jouissait au village de Vysoka où la symphonie fut composée. Partition d’orchestre.
Bärenreiter Verlag (dis. Bärenreiter) ; BA10418-40 : 36,95 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » mer. 22 août 18 16:55

3. ABO 31
ABOULKER, Isabelle : Mélodies.
Cette partition rassemble les mélodies suivantes : Au marché Saint-Paul, j’irai ; Chanson de la côte ; Cher pierre que je ne reverrai plus ici… ; Escale à Rio ; Je t’aime ; L’archet ; L’inconstante ; La cigale et la fourmi ; La femme noyée ; La jeune veuve ; La princesse au petit pois ; Le corbeau et le renard ; Le lièvre et les grenouilles ; Le lion devenu vieux ; Le loup et l'agneau ; Le loup et le chien ; Les animaux malades de la peste ; Lettre d’amour ; Petites mélodies impertinentes. Savoir vivre et usages mondains ; Tenir. Partition piano-chant.
A. Leduc (dis. Leduc) ; AL30758 : 34,82 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » mar. 25 sept. 18 13:24

3. BAR 11.11
BARTOK, Bela : Rumänische Weihnachtslieder. Herausgeber: László Somfai.
« Les «Chants de Noël roumains» de Bartók reposent sur des mélodies populaires associées à un rite païen de la célébration du solstice d’hiver et avaient fait sur Bartók «une impression plutôt de sauvagerie guerrière que de piété religieuse». Il choisit cependant parmi ces «Colinde» vingt mélodies pour les publier en tant que chants de Noël. Si dans la première édition, en 1918, ces dernières étaient encore conçues pour de petites mains d’enfant «sans empan d’octave», Bartók enrichit toutefois son édition révisée de 1936, que nous présentons ici, d’une annexe avec des «modifications pour l’exécution en concert» qui atteste que ces miniatures étaient désormais parfaitement abouties. L’édition Urtext qui repose sur l’intégrale des œuvres de Bartók intègre pour la première fois ces variantes de concert directement dans la partition. Par ailleurs les mélodies et la traduction des «Colinde» donnent un aperçu des racines de cette musique de Noël un peu différente ».
G. Henle (dis G. Henle) ; HN1406 : 14,50 euros.

Image

Aux mêmes éditions :
- Improvisations sur des chants paysans hongrois op. 20. Editeur László Somfai. HN1405. 12 euros.
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » mar. 25 sept. 18 13:35

3. BRA 16.40
BRAHMS, Johann : Sextuor à cordes n° 1 en Si bémol majeur op. 18. Katrin Eich (Editeur)
« Le Sextuor en Si bémol majeur, l’«une des plus belles pièces du jeune compositeur», connut déjà les faveurs du public comme de la presse dès ses premières exécutions au printemps 1861 – une place qu’il a conservée jusqu’à ce jour. L’éditeur Simrock était aussi tellement enchanté par cette œuvre qu’il fit imprimer, en plus du matériel et à la suite d’une suggestion de Brahms, une partition de l’œuvre, ce qui, en ce temps-là, était loin d’être la règle. Les nombreuses différences entre ces deux premières éditions qui parurent encore en 1861, posent bien des problèmes aux chercheurs. La spécialiste de Brahms, Katrin Eich, s’est déjà attelée à cette tâche pour la nouvelle édition intégrale des œuvres de Johannes Brahms – la mise en forme optimale pour la pratique fut l’affaire de la présente édition Urtext – bien entendu en parties séparées et en partition ».
G. Henle (dis G. Henle) ; HN1082 : 32 euros. HN7082 (partition d’étude) ; 13 euros.

Image

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » mar. 25 sept. 18 13:44

3. RAC 11.11
RACHMANINOV, Sergueï : Sonate pour piano n° 2 en si bémol mineur op. 36, versions 1913 et 1931. Dominik Rahmer (Editeur). Marc-André Hamelin (Doigtés).
« L’une des plus importantes et significatives pages pour piano de Rachmaninov, la Sonate en si bémol mineur, est enfin disponible dans une édition Urtext digne de la partition et des problèmes éditoriaux qu’elle pose. Presque vingt ans après l’avoir écrite et publiée, le compositeur la trouvait trop longue et trop dense d’écriture et il fit de nombreuses coupures et «allégements» qui continuent aujourd’hui d’être l’objet de critiques de la part des pianistes. Si bien que c’est la plupart du temps la première version qui est jouée, ou un mélange des deux versions, comme se le permettait par exemple Vladimir Horowitz, avec l’autorisation de Rachmaninov. Cette édition Henle-Urtext donne les deux versions de Rachmaninov dans leur intégralité et exploite aussi le manuscrit autographe conservé aux Archives Glinka à Moscou. Comme pour toutes les œuvres pour piano de Rachmaninov publiées chez Henle, les doigtés sont de Marc-André Hamelin, l’un des pianistes les plus remarquables de notre époque ».
G. Henle (dis G. Henle) ; HN1256 : 32 euros : 19,50 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: chroniques d'août-septembre 2018

Message par Lopez Noël » mar. 25 sept. 18 13:49

3. SAI 19.11
SAINT-SAENS, Camille : Concerto pour piano n° 5 en Fa majeur op. 103 (dit l'Égyptien). Peter Jost (Editeur). Johannes Umbreit (Réduction pour piano). Pascal Rogé (Doigtés).
« Le surnom de ce dernier concerto que Saint-Saëns composa pour son instrument de prédilection, possède une double signification. D’une part ce concerto fut composé dans une fébrile précipitation au printemps 1896 en Égypte, à Luxor et au Caire. D’autre part le compositeur utilisa des éléments de la musique égypto-orientale. Il écrivit même plus tard: «La seconde partie est une façon de voyage en Orient qui va même, dans l’épisode en fa dièse, jusqu’en Extrême-Orient. Le passage en sol est un chant d’amour nubien que j’ai entendu chanter par les bateliers sur le Nil ».
G. Henle (dis G. Henle) ; HN1144 : 32 euros : 19,50 euros.

Image
Noël Lopez

Répondre