Chroniques de février 2018

Ici se concentrent les chroniques concernant les partitions de musique classique.

Modérateur : Lopez Noël

Répondre
Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Chroniques de février 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 08 févr. 18 14:34

3. JAN 14.40
JANACEK, Leos : Die Jugend. Bearbeitung für Streichquartett. Bearbeiter Krystof Maratka.
Jeunesse (en tchèque : Mládí ; en allemand : Die Jugend) pour sextuor d'instruments à vent a été composé à l’origine pour flûte, hautbois, clarinette, cor, basson et clarinette basse de Leoš Janáček. Il est créé le 23 novembre 1924 au Théâtre Vinohrady de Prague par des solistes de la Philharmonie Tchèque. Ces partitions proposent un arrangement pour quatuor à cordes et se présentent pour l’exécution avec les quatre parties soliste (BA11543) ou alors dans sa version d’étude en petit format (TP521).
Bärenreiter Verlag (dis. Bärenreiter) ; BA11543 : 49,95 euros. TP521 : 19,95 euros.

Image

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de février 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 08 févr. 18 14:46

3. BAC 11.43
BACH, Johann Sebastian : Sechs Suiten für Violoncello. Herausgeber Andrew Talle.
Une nouvelle édition des suites pour violoncelle seul extraite de la nouvelle édition critique de l’œuvre de Jean-Sébastien Bach.
Bärenreiter verlag (dis. Bärenreiter) ; BA5257 : 24,95 euros.

Image

3. SCH 11.11
SCHUBERT, Franz : Sonate für Klavier G-Dur op. 78 D 894. Herausgeber Walburgha Litschauer.
La Sonate pour piano en sol majeur, D. 894, publiée sous le nom de Fantaisie, Andante, Menuetto et Allegretto, est la dix-huitième sonate de Franz Schubert, composée en octobre 1826. Cette sonate, isolée dans la production de Schubert, est écrite peu de temps après son dernier quatuor à cordes (no 15), lui aussi en sol majeur. Robert Schumann la considérait comme « la plus parfaite de toutes [les sonates de Schubert] quant à l'esprit et la forme », et Franz Liszt l'appréciait beaucoup et la qualifiait de « poème virgilien »2.
Bärenreiter verlag (dis. Bärenreiter) ; BA9615 : 14,95 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de février 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 15 févr. 18 10:36

3. DVO 14.40
DVORAK, Anton : Streichquartett G-dur op. 106. Herausgeber: Peter Jost.
« À l’automne 1895, suite à son retour définitif de New York, Dvořák reprend son activité de professeur au Conservatoire de Prague. Ce retour au pays semble avoir donné un coup de fouet à son énergie créatrice car en seulement quatre semaines il compose un Quatuor en Sol majeur qui – avec celui en La bémol majeur op. 105 – couronne sa production de musique de chambre. Dans ce nouveau quatuor, des échos de musique populaire bohémienne se mélangent à des thèmes chantants, tandis que le développement des motifs révèle un maître au sommet de son art. On a l’impression de pouvoir aujourd’hui encore ressentir la satisfaction qu’avait le compositeur à l’égard de son œuvre, lui qui écrivait: «Je travaille avec tellement de facilité et cela me réussit si bien que je ne pourrais rien souhaiter de mieux ». La partition sort en deux versions : avec parties séparées pour exécution (HN1045 ; 19,50 euros) et en format d’étude (HN7045 ; 12,50 euros).
G. Henle Verlag (dis. G. Henle).

Image

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de février 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 15 févr. 18 10:42

3. BAR 11.11
BARTOK, Béla : Suite op. 14. Herausgeber László Somfai. Fingersatz Dénes Várjon.
« La Suite op. 14 en quatre mouvements a été composée en 1916 et figurait parmi les œuvres pour piano préférées de Bartók. Dans cette œuvre – contrairement à ses autres compositions de ces années-là – il n’utilisa pas de mélodies populaires ni d’éléments tirés du folklore. Il visait ici au contraire bien plus un nouveau style pianistique plus «abstrait» et transparent qui renonce à toute ornementation et autres figurations pianistiques. L’édition Henle se distingue par l’Andante supplémentaire publié en annexe qui, à l’origine, devait précéder le Scherzo et qui a été écarté par Bartók peu de temps avant la mise sous presse en 1918. La présente édition Urtext de cette importante œuvre du répertoire de concert reprend le texte musical de l’intégrale des œuvres de Bartók. Elle a été confiée à László Somfai, spécialiste mondialement renommé de l’œuvre de Bartók, qui est également l’auteur de l’exhaustive introduction à l’œuvre et de précieuses indications pour son interprétation ».
G. Henle Verlag (dis. G. Henle) ; HN1403 : 12 euros

Image

3. DVO 11.11
DVORAK, Anton : Humoresken op. 101. Herausgeber Christian Schaper, Ullrich Scheideler. Fingersatz: Jacob Leuschner.
« À l’été 1894, Antonín Dvorák interrompt son séjour aux Etats-Unis pour passer ses vacances d’été en Bohême, son pays natal. C’est durant ces semaines heureuses qu’il écrivit ses huit Humoresques pour piano, lesquelles ne sont pas «bohémiennes» pour autant, comme on aurait pu l’imaginer. Le compositeur avait d’ailleurs déjà esquissé une partie de la musique à New York, et il semble qu’il avait tout d’abord voulu composer une série d’écossaises. Il s’agit donc d’une musique d’inspiration internationale et de caractère tout à fait original. Elles sont toutes les huit de difficulté moyenne et permettent aux pianistes de tous âges de découvrir bien des choses nouvelles au-delà de la célèbre septième pièce. L’édition Urtext d’Henle s’appuie sur la première édition, soigneusement confrontée à l’autographe par les éditeurs ».
G. Henle Verlag (dis. G. Henle) ; HN1044 : 10 euros

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de février 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 15 févr. 18 10:46

3. CHO 11.11
CHOPIN, Frédéric : Scherzo b-moll op. 31. Herausgeber Norbert Müllemann. Fingersatz Hans-Martin Theopold.
« Le deuxième Scherzo est probablement la plus célèbre des quatre œuvres de ce genre auquel Chopin a donné un caractère tout à fait singulier. Contrairement au premier Scherzo, on possède par chance, outre les premières éditions, des sources manuscrites. Des exemplaires d’élèves avec des annotations de Chopin complètent cette riche documentation qui a été réévaluée dans cette version révisée de l’édition Henle-Urtext. Les notes en bas de page apportent des renseignements sur les variantes autorisées – un appareil critique détaillé, accessible sur Internet et complémentaire à celui qui est imprimé dans l’édition, permet à toutes les personnes intéressées de se plonger dans les profondeurs de l’histoire des sources ».
G. Henle Verlag (dis. G. Henle) ; HN1335 : 8,50 euros

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de février 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 15 févr. 18 10:51

3. TCH 12.41
TCHAIKOVSKI, Piotr Ilitch : Sérénade mélancolique op. 26. Herausgeber Alexander Komarov. Fingersatz Klaus Schilde.
« Après la Valse-Scherzo, nous poursuivons notre édition de l’ensemble des œuvres de Tchaïkovski pour violon et piano avec la fascinante Sérénade mélancolique op. 26. Il s’agit de la première œuvre concertante de Tchaïkovski pour violon qui ouvre la voie vers le concerto pour violon composé trois ans plus tard. Il composa la Sérénade mélancolique en 1875 pour le violoniste Léopold Auer, tout d’abord pour violon et orchestre avant d’en réaliser une version pour violon et piano. Étant donné que les sources autographes sont perdues, l’édition Henle repose sur les premières éditions russes qui virent encore le jour du vivant de Tchaïkovski en plusieurs tirages révisés. Notre éditeur, le spécialiste russe de Tchaïkovski, Alexander Komarov, a clarifié de manière exemplaire la documentation passablement embrouillée. Ingolf Turban rend accessible le texte musical de la partie de violon grâce à ses subtiles indications de doigté et de coups d’archet ».
G. Henle Verlag (dis. G. Henle) ; HN1274 : 12 euros

Image

3. SAR 12.41
SARASATE, Pablo de : Spanische Tänze für Violine und Klavier. Herausgeber Peter Jost. Fing. Vl: Ingolf Turban. Vorwort María Nagore Ferrer.
« Comme de nombreux violonistes virtuoses du XIXe siècle, Pablo de Sarasate écrivit aussi lui-même une série de morceaux pour violon et piano (ou orchestre) pour ses propres concerts. Ce sont souvent des pièces de salon extrêmement virtuoses teintées de musiques folkloriques de tous les coins d’Europe. Les huit Danses espagnoles, publiées entre 1878 et 1882 en quatre cahiers, dont le caractère alterne entre fougue passionnée et langueur expressive, comptent sans aucun doute parmi ses plus grands succès. Sarasate y mêle avec maestria des mélodies folkloriques espagnoles avec des arrangements de compositions populaires de l’époque. Comme pour l’édition Urtext des Airs bohémiens (HN 573), c’est le magicien du violon Ingolf Turban qui s’est chargé des doigtés et des coups d’archet ».
G. Henle Verlag (dis. G. Henle) ; HN1370 : 29 euros

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de février 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 15 févr. 18 11:01

3. GER 20
GERSHWIN, George : Lullaby. Herausgeber Norbert Gertsch. (Studien edition).
« George Gershwin se fit un nom au cours des années 1919/20 avec ses Broadway-Songs et un premier spectacle à son propre compte à New York. Mais il était aussi déjà séduit par le monde de la musique classique dans lequel il fera une entrée retentissante en 1924 avec sa «Rhapsody in blue». À cet effet, il avait suivi, entre autres, des cours de composition dans le cadre desquels le bref mouvement de quatuor à cordes «Lullaby» semble avoir vu le jour en 1919 en tant que pièce d’étude. La mélodie accrocheuse lui plut tant qu’il l’utilisa encore par la suite dans son opéra en un acte «Blue Monday Blues». «Je trouve cette pièce fascinante et adorable» écrivit Ira, le frère de Gershwin, en 1968, lorsque ce mouvement de quatuor fut imprimé à titre posthume. Le monde reçut ainsi une seconde berceuse de la plume du compositeur américain, qui fait écho à son célèbre Summertime ». Partition d'étude en format de poche.
G. Henle Verlag (dis. G. Henle) ; HN7224 : 7 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7922
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de février 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 15 févr. 18 11:22

3. OFF 36
OFFENBACH, Jacques : Monsieur Choufleuri restera chez lui : opéra-bouffe in one act.
« Opérette bouffe en un acte sur livret du duc de Morny sous le pseudonyme « M. de Saint-Rémy2 », créée le 14 septembre 1861 aux Bouffes Parisiens. Initialement intitulée Monsieur Choufleuri restera chez lui le 24 janvier 1833, elle est présentée pour la première fois au cours d'une représentation privée le 31 mai 1861 chez le duc de Morny, dans les salons du Corps législatif au palais Bourbon à Paris. Offenbach tire parti de l'argument pour se livrer à des parodies musicales d'opéras connus, notamment au travers d'un grand trio dans le style du bel canto italien. En outre, les jeunes amoureux communiquent en secret par citations musicales ». Partition piano-chant.
Böte & Bock / Boosey & Hawkes (dis. Schott) ; BB3476 : 37 euros.

Image

Aux mêmes éditions :
- La Belle Hélène. BB6600170. 51,50 euros.
- Les Brigands. BB6600152. 51 euros.
- La Chanson de Fortunio. BB6600155. 28,50 euros.
- Croquefer ou le dernier des paladins. BB6600167. 34 euros.
- Fantasio. BB3472. 69 euros.
- Le Financier et le savetier. BB6600201. 34 euros.
- La Grande duchesse de Gérolstein. BB3298. 55 euros.
- L'Ile de Tulipatan. BB6600158. 28,50 euros.
- Un mari à la porte. BB6600164. 34 euros.
- Le Mariage aux lanternes. BB6600176. 34 euros
- Orphée aux enfers. BB6600242. 71 euros.
- Pépito. BB6600159. 34 euros.
- Vent du soir ou l'horrible festin. BB6600157. 60 euros.
- La Vie parisienne. BB6600162. 51 euros.
Noël Lopez

Répondre