Chroniques de juin-juillet 2018

Ici se concentrent les chroniques concernant les partitions de musique classique.

Modérateur : Lopez Noël

Répondre
Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 24 mai 18 13:48

3. BIZ 23
BIZET, Georges : L’Arlésienne : suite n°1 et 2. Partitur. Edited by Lesley A. Wright [orch]
L'Arlésienne est une musique de scène composée par Georges Bizet pour le drame en trois actes éponyme d'Alphonse Daudet. Cette partition a aussi été adaptée en deux suites de concert pour orchestre symphonique, de quatre mouvements chacune. . La seconde suite est ainsi faite : 1 Pastorale ; 2 Intermezzo ; 3 Menuetto ; IV Farandole. Partition pour orchestre.
Breitkopf & Härtel (dis. Breitkopf) ; EOS20828 (Suite n°1) : 36 euros. EOS20829 (Suite n°2) : 41 euros.

Image

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » mar. 05 juin 18 14:29

3. BAR 11.11
BARTOK, Béla : Leichte Klavierstücke und Tänze.
Cette partition rassemble 23 courtes pièces et danses pour piano avec les versions originales qui ne comportent pas de difficultés notoires.
Bärenreiter verlag (dis. Bärenreiter) ; BA6587. 11,50 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » mar. 05 juin 18 14:43

3. BAR 11.11
COUPERIN, François : Pièces de clavecin. Second livre (1717) für Cembalo mit 8 Préludes und 1 Allemande aus "L'Art de toucher le clavecin" (1716–1717).
Sixiême Ordre: Les Moissonneurs ; Les Langueurs Tendres ; Le Gazoüillement ; La Bersan ; Les Baricades Mistérieuses ; Les Bergeries ; La Commére ; Le Moucheron. Septième Ordre : La Ménetou. Les Petits Âges : La Muse Naissante 1re [partie] ; L'Enfantine 2e partie ; L'Adolescente 3e partie ; Les Délices 4e partie ; La Basque ; La Chazé ; Les Amusemens. Huitiême Ordre : La Raphaéle ; Allemande l'Ausoniéne. Première Courante ; Seconde Courante ; Sarabande l'Unique ; Gavotte ; Rondeau ; Gigue ; Passacaille ; La Morinéte. Neuvième Ordre : Allemande à deux Clavecins ; La Rafraîchissante ; Les Charmes ; La Princesse de Sens ; L'Olimpique ; L'Insinüante ; La Séduisante ; Le Bavolet-flotant ; Le Petit deüil ou les trois Veuves ; Menuet. Dixième Ordre : La Triomphante, première partie ; Seconde partie de la Triomphante ; Troisième partie de la Triomphante ; La Mézangére ; La Gabriéle ; La Nointéle ; La Fringante ; L'Amazône ; Les Bagatélles. Onzième Ordre : La Castelane ; L'Étincelante ou la Bontems ; Les Graces Naturéles. Suite de la Bontems ; La Zénobie ; Les Fastes de la grande, et Anciénne ; Premier Acte : Les Notables, et Jurés ; Second Acte : Les Viéleux, et les Gueux. Troisiéme Acte : Les Jongleurs, Sauteurs ; et Saltinbanques : avec Les Ours, et les Singes ; Quatrième Acte : Les Invalides : ou gens Estropiés au Service de la grande. Cinquième Acte : Desordre, et déroute de toute la troupe : Causés par les Yvrognes, les Singes, et les Ours. Douzième Ordre : Les Juméles ; L'Intîme ; La Galante ; La Coribante ; La Vauvré ; La Fileuse ; La Boulonoise ; L'Atalante.
Bärenreiter verlag (dis. Bärenreiter) ; BA10845. 46,95 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 14 juin 18 11:43

3. BER 31
BERLIOZ, Hector : Nuits d’Été – Mezzo-soprano et quintette à vent.
Cet arrangement du célèbre cycle de chansons de Berlioz a été commandé en 2008 par un ensemble néerlandais. L’arrangeur Henk de Vlieger s’est fait un devoir de retransmettre le caractère intime de ces six pièces. Le hautbois d’amour, le cor anglais et la clarinette basse confèrent à chaque chanson une couleur spécifique. Le résultat est si convaincant que de Vlieger s’est demandé « pourquoi Berlioz n’avait pas pensé lui-même à une telle Instrumentation ».
Schott Verlag (dis. Schott) ; ED22719 : 49 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 14 juin 18 13:23

3. DEB 11.11
DEBUSSY, Claude : Nocturne. Herausgeber Ernst-Günter Heinemann
Fingersatz Hans-Martin Theopold.
« Cette pièce d’une construction simple et d’une conception harmonique extrêmement visionnaire s’inscrit dans la tradition très largement répandue au XIXe siècle du “nocturne” pour piano. Le profil des thèmes et les modulations évoquent fortement Gabriel Fauré, mais Debussy ajoute une touche très personnelle avec un traitement chromatique des voix et le mètre insolite en 7/4 dans la partie centrale. On ignore tout de la genèse de cette œuvre. Toutefois le contrat d’édition de 1892 révèle que le compositeur l’avait intitulée à l’origine «Interlude», avant de se décider pour l’appellation bien plus appropriée de «Nocturne». Il compte aujourd’hui parmi les œuvres pour piano les plus appréciées de Debussy et se trouve désormais disponible sous forme d’édition Henle-Urtext séparée » (texte issu du site de léditeur).
G. Henle Verlag (dis. Henle) ; HN108. 6 euros.

Image

3. GRI 11.11
GRIEG, Edvard : Norwegische Tänze op. 35. Herausgeber Ernst-Günter Heinemann, Einar Steen-Nøkleberg. Fingersatz Einar Steen-Nøkleberg
« La musique populaire norvégienne joua un rôle majeur dans pratiquement toute l’œuvre de Edvard Grieg. Pour les Danses norvégiennes op. 35 présentées ici en édition Urtext, le compositeur a utilisé d’anciennes mélodies populaires empruntées à une anthologie du musicien et musicologue Ludvig Mathias Lindeman et les a adaptées en 1880 pour piano à quatre mains. Quelques années plus tard, il en réalisa également cet arrangement à deux mains. L’édition Henle a été préparée sur la base des premières éditions et de tous les autographes conservés dans les archives Grieg de Bergen. Le pianiste norvégien et spécialiste de Grieg Einar Steen-Nøkleberg a fait office de coéditeur et s’est chargé des doigtés » (texte issu du site de léditeur).
G. Henle Verlag (dis. Henle) ; HN1282. 11 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » sam. 30 juin 18 13:06

3. BEF 19.43
BEFFA, Karol : Paradise lost. Concerto pour violoncelle et orchestre, réduction pour violoncelle et piano. Création du 25 mars 2017, Congress Centrum de Suhl en Allemagne, par le MDM Sinfonieorchester, Gautier Capuçon (violoncelle), sous la direction de Kristjan Järvi.
Gérard Billaudot (dis. Gérard Billaudot) ; G9838B : 30,51 euros.

Image

3. ZAV 14.11
ZAVARO, Pascal : Aristophanes on the ground. Quatuor avec piano.
« Aristophanes on the Ground (Aristophanes à terre) tire parti de deux procédés formels très différents et éloignés dans le temps : d’une part un rythme grec (dit Aristophanien) à onze unités (mélange de 4 longues et 3 brèves), d’autre part le "ground mélodique", forme à mélodie obstinée en faveur au XVIIe sièle et génialement illustrée par H.Purcell.La mélodie de la basse (à onze notes), sur une mesure à 11/8, envahira tous les espaces du morceau, parfois de manière très dissimulée, à d’autres moments très évidente. Les temps de la pièce ne sont qu’indicatifs et pourrount être assouplis et modulés par les interprètes au cours du morceau.Ils pourront ainsi en accuser les respirations et en accentuer les différents caractères ». Gérard Gérard Billaudot (dis. Gérard Billaudot) ; G9811B : 25,52 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » mar. 03 juil. 18 10:15

3. LER 11.74
LEROUX, Philippe : Conca reatina - Ruban de Möbius pour saxophone soprano
Cette œuvre composée entre 2015 et 2017, est une commande de Claude et Odile Delangle. L’œuvre s’inspire librement des inimitables courbes qui décrivent les montagnes et les collines des Monts Reatins, en Italie. C’est lors de plusieurs séjours dans la ville de Rieti, où je pouvais apercevoir de ma fenêtre les crêtes de ces montagnes, ondulant comme des arabesques sonores, que l’idée m’en est venue. C’est une pièce très virtuose, dont l’idée principale n’est ni un thème ni un motif, mais un geste décrivant un ruban de Möbius, une course sonore, qui constitue le véhicule du mouvement musical. Continue ou formée d’éléments discrets, cette trajectoire subit de nombreuses métamorphoses tout au long de l’œuvre, jusqu’à devenir périodique, être brisée ou totalement brouillée, au risque de se perdre. Par analogie avec le fameux ruban, l’auditeur est inlassablement ramené à son point de départ, à la différence que ce moment initial est toujours repoussé plus loin, comme si le ruban était lui-même mis en perspective. Le cheminement sonore s’imite parfois lui-même, dialoguant ainsi avec son écho, mais retrouve toujours l’élan, la jubilation et le jaillissement vital qui fondent son identité. Création du 18 novembre 2017, dans le cadre du Ciclo de Conciertos de Música Contemporánea du Festival de Musique Contemporaine de Buenos-Aires, par Claude Delangle.
Éditions Gérard Billaudot (dis. G. Billaudot) ; G9896B : 18,13 euros.

Image

Du même compositeur :
- White face pour quatuor à cordes. Commande du Quatuor Béla, de Metz en Scènes site Arsenal, de ProQuartet-Centre européen de musique de chambre et de la Philharmonie de Paris. Création du 15 janvier 2016, à la Philharmonie de Paris, dans le cadre de la septième édition de la Biennale de Quatuors à cordes à Paris, par le Quatuor Béla. G9734B. 44,60 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » mar. 03 juil. 18 10:34

3. ESC 11.21
ESCAICH, Thierry : Quatre visages du temps, concerto n°23 pour orgue.
Les quatre tableaux formant ce troisième concerto pour orgue semblent faire écho à quatre périodes de l’histoire de la musique : Le premier ”Source” se développe principalement sur l’idée de la passacaille avec un thème simple et modal, souvenir lointain du Canon de Pachelbel. Mais, contrairement à plusieurs de mes pièces précédentes, les divers éléments qui vont s’incruster dans ce long écoulement de cette ample forme et qui parfois l’amèneront à une certaine agitation, ne pourront altérer totalement un sentiment d’immuabilité, de sérénité amené par ce cantus modal se dessinant tout au long du mouvement. Le second, ”Masques”, bref, vif et virevoltant, avec ses marches harmoniques presque vivaldiennes qui parfois chutent dans des mondes plus obscurs pour mieux rejaillir dans une énergie rythmique en perpétuel renouvellement.
Suit, une ”Romance” sorte de chanson qui pourrait être issue d’une valse du Second Empire mais qui dès le début apparaît en lutte avec son propre miroir déformé, une part plus sombre et tourmentée qui finit par emmener cette mélodie simple et limpide vers une valse tourmentée puis dans le néant car il n’y a pas de fin à ce mouvement, juste quelques mesures d’orgue dans lesquelles tout le matériau thématique se dissout laissant la place à un dernier mouvement qui tentera de se restructurer à partir de ce vide. Principalement caractérisé par un enchevêtrement de l’orgue avec les deux percussions, des jeux de timbre explorant de multiples atmosphères, ”Après la Nuit”, le quatrième tableau voit le matériau se reconstruire dans une sorte de danse populaire rythmée et répétitive qui ne pourra éviter d’être happée par un retour brutal à la source de la pièce, ce cantus venu des profondeurs qui reviendra distiller ce sentiment d’éternité. Commande de Orchestra Ensemble Kanazawa, l’Orchestre National de Lyon et de American Guild of Organists. Création le 18 juillet 2017, à Ishikawa Ongakudo Concert Hall, Kanazawa (Japon), par Thierry Escaich (orgue) et l’Ensemble Kanazawa, sous la direction de Michiyoshi Inoue.
Éditions Gérard Billaudot (dis. G. Billaudot) ; G9889B : 39,90 euros.

Image

Du même compositeur :
- Duo cérémoniel pour violon et violoncelle. Commande du Conservatoire à rayonnement régional de Caen, dans le cadre du Festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui de mars 2018. Ce duo a été créé par les élèves du Conservatoire. G9967B. 6,59 euros.

Image

- Duo dance pour saxophone alto et marimba. Commande du Conservatoire à rayonnement régional de Caen, dans le cadre du Festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui de mars 2018. Ce duo a été créé par les élèves du Conservatoire. G9967B. 7,54 euros.

Image

- Duo impressionniste pour flûte et clarinette en sib. Commande du Conservatoire à rayonnement régional de Caen, dans le cadre du Festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui de mars 2018. Ce duo a été créé par les élèves du Conservatoire. G9966B. 6,59 euros.

Image

- Duo rituel pour trompette en ut ou en sib et cor en fa. Commande du Conservatoire à rayonnement régional de Caen, dans le cadre du Festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui de mars 2018. Ce duo a été créé par les élèves du Conservatoire. G9965B. G9965B.

Image

- Movimento di valsa pour saxophone alto et accordéon. (Collection Jean-Yves Fourmeau). Cette pièce de trente mesures a été offerte par le compositeur à Christophe Dardenne pour célébrer ses trente années de carrière aux Éditions Billaudot. G9906B. 7,54 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » mar. 03 juil. 18 11:45

3. AUB 11.31
AUBERTIN, Valéry : 5ème Sonate pour orgue.
« Ma 5e Sonate est intimement liée à l’orgue historique de Gray en Haute-Saône et à mes amis Marie-Thérèse et Jean-François Muno. J’en ai achevé la composition à Gray durant l’été 2015 et en ai réalisé le premier enregistrement sur cet instrument en octobre de la même année (Disque JFP 1604). Le premier mouvement Marbres est un hommage à mon maître Jean-Louis Florentz. Auparavant, j’avais déjà écrit et dédié à sa mémoire De solis lacrimis, pour violoncelle et orgue positif (2006). La première idée de ce mouvement est massive, puissante ; la seconde plus fluide, expressive. L’alternance des deux compose une progression qui devient de moins en moins intense, pour finir avec une voix solitaire. Le titre du deuxième mouvement s’inspire d’un vers de Thomas Bernhard : on pourra lire le poème complet Kein Baum und kein Himmel (1958) dans le recueil bilingue publié sous le titre Sur la terre comme en enfer (éd. Orphée – La Différence, 2012). La musique de cette pièce est plutôt lointaine, interrogative, circonspecte. Seule la section centrale monte en puissance, comme une assez brusque colère, une colère désespérée ».
Éditions Gérard Billaudot (dis. G. Billaudot) ; G9821B.18,96 euros.

Image

Aux mêmes éditions :
- The Hands of time pour orgue de Jean-Baptiste Robin. Commande de L’American Guild of Organists pour le Congrès National bisannuel à Kansas City, 2018. Création du 5 juillet 2018, à Kansas City (U.S.A.), par Todd Wilson. G9984B. 20,91 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » mar. 03 juil. 18 15:47

3. BEL 11.73
BELLOCQ, Ivane Béatrice : Triptyque pour clarinette. (Collection Jean-Marc Fessard).
« Cette œuvre est une demande de Serge Daval, le dédicataire, qui en a assuré la création salle Cortot à Paris en 1978. Elle est depuis jouée par Jean-Marc Fessard et Nicolas Baldeyrou entre autres. Ce Triptyque porte la marque d’auteurs alors chéris par Ivane Béatrice : Franck Martin (Prélude), André Jolivet (l’énergie sourde de l’Incantation est typique de la jeune compositrice de 18 ans) et Paul Hindemith pour l’irrésistible Danse finale. On y trouve certaines des caractéristiques des œuvres futures d’Ivane Béatrice Bellocq (comme Estrans, commande de Radio-France), dont de nombreuses pour clarinette ».
Éditions Gérard Billaudot (dis. G. BIllaudot) ; G9963B : 8,25 euros.

Image

Aux mêmes éditions :
- Pulse pour saxophone alto de Vincent David. (Collection Vincent David). Œuvre composée pour le Congrès mondial du saxophone à Strasbourg, juillet 2015. Cette pièce développe l’énergie et la vitalité du rythme. Le saxophone se transforme en une multitude d’effets de percussion, de timbres, de techniques étendues grâce à une pulse qui se met progressivement en place sans retour possible. La pulse libère son énergie et finalement explose sans modération pour un hymne au rythme. G10021B. 8,25 euros.

Image

- Les Quatre éléments pour saxophone alto solo de Victor Herbiet. (Collection Jean-Yves Fourmeau). Les quatre éléments est un cycle en quatre mouvements pour saxophone alto solo composé avec l’intention d’inclure l’interprète activement dans le processus de création. Bien que chaque élément soit une pièce à part entière qui peut être jouée seule, l’interprète peut aussi combiner les éléments dans la quantité et l’ordre qui lui plaît. Quand l’interprète choisit de jouer plusieurs éléments, il/elle peut imaginer une histoire et organiser les mouvements de façon à la raconter. La source de l’histoire peut être autobiographique, fantaisiste ou même tirée de l’actualité et je suggère que l’interprète communique l’histoire qu’il/elle a imaginée au public oralement ou dans des notes de programme. Un exemple d’histoire peut être, l’ordre Feu-Terre-Eau-Vent qui évoque l’histoire d’un rite ancien suivi d’une pluie diluvienne et des oiseaux chantants après l’orage. G9856B. 10,61 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 05 juil. 18 13:14

3. ABO 31
ABOULKER, Isabelle : Mélodies pour voix et piano - avec téléchargement MP3.
Isabelle Aboulker, née le 23 octobre 1938 à Boulogne-Billancourt, est une compositrice française de style néo-tonal, connue pour ses opéras et autres œuvres vocales pour enfants. Cette partition rassemble les mélodies suivantes : Au marché Saint-Paul, j’irai ; Chanson de la côte ; Cher pierre que je ne reverrai plus ici… ; Escale à Rio ; Je t’aime ; L’archet ; L’inconstante ; La cigale et la fourmi ; La femme noyée ; La jeune veuve ; La princesse au petit pois ; Le corbeau et le renard ; Le lièvre et les grenouilles ; Le lion devenu vieux ; Le loup et l'agneau ; Le loup et le chien ; Les animaux malades de la peste ; Lettre d’amour ; Petites mélodies impertinentes, extraits du “dictionnaire des idées re ; Savoir vivre et usages mondains ; Tenir.
Éditions Alphonse Leduc (dis. A. Leduc) ; AL30758. 35 euros.

Image
Noël Lopez

Lopez Noël
Administrateur du site
Messages : 7580
Enregistré le : mer. 23 mars 05 16:39

Re: Chroniques de juin-juillet 2018

Message par Lopez Noël » jeu. 05 juil. 18 13:27

3. CHO 11.11
CHOPIN, Frédéric : Sämtliche Polonaisen.
La polonaise est strictement associée à Frédéric Chopin, l’un des pianistes les plus connus polonais du XIXe siècle et un grand compositeur de musique romantique. Dans ses polonaises, il en appelle aux traditions de la danse noble du XVIIe siècle. Les polonaises de Chopin présentent un caractère grandiose, pleines de noblesse et le compositeur y insère toutes les acquisitions du domaine de l’écriture pianistique pour montrer le passé de la Pologne nobiliaire. Il s’éloigne de la musique de danse en y introduisant des éléments dramatiques et monumentaux.
Wiener Urtext (dis. Chott) ; UT50157. 30 euros.

Image
Noël Lopez

Répondre